Le marin au cœur en bois

12 stycznia 2012 § Dodaj komentarz

Le marin au cœur en bois – une histoire réconfortant de Jonny Livesley

Le marin avait un cœur en bois. Je ne sais pas pourquoi. Je ne suis pas médecin. Peut-être que sa mère fumait quand elle était enceinte. Ou peut-être que c’est une maladie génétique, comme l’hémophilie ou les cheveux roux.

Mais, oui, c’était en bois. Il s’en était rendu compte quand il avait cinq ans ; il était allé à l’hôpital parce qu’il avait toujours les membres gelés. « C’est parce que tu as un cœur en bois, lui dit le médecin. Je ne sais pas pourquoi. Est-ce que ta mère fumait quand elle était enceinte ? »

En plus de ses problèmes de circulation, au fil des années il découvrit qu’il n’éprouvait aucune émotion. Ni le bonheur, ni le chagrin, ni la colère. Mais ça ne le rendait pas triste. Parce qu’il avait un cœur en bois. Et il n’éprouvait aucune émotion.

Cependant, il sentait le froid. Du coup, il, à l’âge de dix-huit ans, il décida de quitter l’Allemagne où il habitait pour faire la tour de la Terre et ne plus jamais connaitre l’hiver.

Son bateau de pêche avait appartenu à son père, qui avait appris au marin tout ce qu’il faut savoir au sujet de la voile et de la pêche. Grâce à cette connaissance, il pouvait traverser le monde, vivant de ce que lui donnait l’océan et profitant d’un été éternel.

Un jour, en pêchant, il entendit un bruit : « Blubbubullbulblublubulblub »

« C’est quoi, ça ? » se demanda-t-il.

En fait, il était un poisson, qui était remonté à la surface pour pouvoir parler sans avoir d’eau dans la bouche.

« Pourquoi vous avez jeté cet hameçon dans l’océan ?, lui demanda le poisson. Vous pourriez crever un œil à quelqu’un ! »

« Vous savez parler ? dit le marin, stupéfié. Mais les poissons n’ont ni les développements évolutionnistes, c’est-a-dire les cordes vocales, ni les voies cérébrales nécessaires pour maitriser le langage, surtout une langue aussi compliqué que le français. Comment vous y arrivez ? »

« Je vous ai questionné d’abord, répondit le poisson. »

« C’est ma ligne de pêche. Comme ça, j’attrape des poissons pour me nourrir, expliqua le marin. »

« Vous mangez la chair des poissons !, s’exclama le poisson, horrifié. Vous n’avez pas de cœur ? »

« Si, répondit le marin. J’ai un cœur en bois. Je n’éprouve aucune émotion, et j’ai des problèmes de circulation sanguine. »

« J’ai tellement pitié de vous, lui dit le poisson. »

« Je ne sais pas ce que ça veut dire, expliqua le marin. J’ai un cœur en bois. Je n’éprouve aucune émotion, et j’ai des problèmes de circulation sanguine. »

Le poisson commenca donc à lui expliquer le sens de mot ‘pitié’. Et l’excitation. Et la haine. Il raconta toutes ses histoires de poisson, ses aventures de poisson et ses frasques de poisson.

Ensuite il lui parla de l’amour, ce qui fait tourner le monde. Il vanta de ses intrigues romanesques de poisson, de ses aventures sans lendemain de poisson, de ses mariages de poisson et ses ruptures de poisson. Et son petit cœur de poisson se mis à battu de bonheur lorsqu’il aperçut de l’intérêt dans les yeux du marin.

Le marin attrapa le poisson, qui l’avait tellement fasciné avec toutes ses histoires, et lui arracha le cœur.

Il examina le cœur du poisson sous tous les angles pour mieux comprendre la vie et l’amour. Mais tout ce qu’il apprit, c’est que le cœur est un organe creux et musculaire qui assure la circulation du sang en pompant le sang par des contractions rythmiques vers les vaisseaux sanguins et les cavités du corps d’un animal. Il n’a aucun lien avec les émotions qui se produisent grâce aux réactions chimique du cerveau. Le marin réalisa de plus qu’un cœur en bois ne pourrait jamais livrer du sang oxygéné dont ont besoin les organes de son corps. En se rendant compte de cette évidence-ci, il tomba raide mort.

 

Ola, lat 4

Advertisements

Skomentuj

Wprowadź swoje dane lub kliknij jedną z tych ikon, aby się zalogować:

Logo WordPress.com

Komentujesz korzystając z konta WordPress.com. Log Out / Zmień )

Zdjęcie z Twittera

Komentujesz korzystając z konta Twitter. Log Out / Zmień )

Facebook photo

Komentujesz korzystając z konta Facebook. Log Out / Zmień )

Google+ photo

Komentujesz korzystając z konta Google+. Log Out / Zmień )

Connecting to %s

What’s this?

You are currently reading Le marin au cœur en bois at mimblam.

meta

%d blogerów lubi to: